Le clan Clamerage n'est plus, le clan Ragesang est né de ses cendres ! Rendez-vous sur leur forum : http://ragesang.empireogame.com



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Campagne : Le prix de la Vengeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Krigash Pierre-Ardente
Haut-chaman
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 08/03/2015

MessageSujet: Campagne : Le prix de la Vengeance   Sam 25 Avr - 19:51

Man'sh !



Malgré la récente humiliation infligée au Clan, causée par la défaite contre les humains, Clamerage bouillait d'impatience à l'idée de lever la hache une fois encore contre ses ennemis. L'inaction est le pire des fléaux, car il émousse la rage, et rend les guerriers inutiles. Mais cette situation n'était pas faite pour durer... Syrark Roche-Poing, le Champion incontesté du Clan et la volonté du Seigneur de Guerre était finalement rentré a Gor'bolar, accompagné par une horde de chevaucheurs Chanteguerre. Il espérait un accueil chaleureux, mais il n'en fut rien. C'est à cet Orc que la garde du Camp avait été confié, et au retour de bataille, Clamerage retrouva Gor'bolar sans défense autre que celle des péons.

Par soif de vengeance contre les Ogres il était partit, seul, en territoire ogre. Les Chanteguerres s'étaient joint à lui dans l'espoir de faire couler le sang de leurs ennemis. Et tel fût le cas pour un temps... Mais le Champion de Clamerage avait faillit. Il se présenta au clan et a son Chef, clamant sa volonté de donner un véritable défis a ses fréres d'armes. Son arrogance et sa soif de vengeance lui aurait coûté la vie, s'il n'était pas doté d'une loyauté absolu envers le Rage-noire. Le guerriers du Clan assistèrent a la déchéance de leur Champion, qui redevint simple Grunt, parmi tant d'autres...

Les rivalités disparurent bien vite, dès lors que la promesse d'un combat revint. Clamerage était désormais promis a tuer de l'ogre, a faire couler leur sang jusqu'à en être rassasié, aux côtés des Chanteguerres qui apporteraient leur soutient. Le clan se mit en route rapidement, chevauchant de longues heures a travers les plaines de Nagrand, de plus en plus affaiblis par les incursions des Peau-roses et de la Fausse-Horde. Le camp fut monté à la nuit tombée, a flanc de montagne, et seule la mise a l'épreuve d'une nouvelle venue, une Rochenoire vagabonde nommée Kerga Dague-fer, ponctua le calme de cette soirée... Le temps de la vengeance viendrait bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syrark Roche-Poing
Grunt
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 03/03/2015
Age : 21
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Campagne : Le prix de la Vengeance   Jeu 30 Avr - 21:37

Le vrai départ commence !



Après quelques escarmouches face aux Ogres, le clan Clamerage avait renforcé sa position à la frontière des terres Ogres de Nagrand, le clan avait même réussi à libérer un Maître-Lame d'une des cages Ogres, un certain Kfar, un orc d'Azeroth fait prisonnier.

Une vingtaine de Chanteguerre sur des worgs ainsi qu'une dizaine de Péon Orc commençaient à remballer le campement de fortune et charger la caravane tirée par le sabot Fourchu.

La cohorte était d'une trentaine d'orc et d'une vingtaine de Worgs, un groupe peu nombreux, qui se faufilera rapidement et frappera en plein coeur de leurs ennemis avec force et agilité.

Le départ en direction des territoires Ogres était pour bientôt ... Plus qu'une simple forêt et un col de montagne et le clan Clamerage serait face au clan Croque-Terre, le responsable de l'ancien emprisonnement des Clamerages !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syrark Roche-Poing
Grunt
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 03/03/2015
Age : 21
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Campagne : Le prix de la Vengeance   Sam 2 Mai - 23:01

Un pied en terres ogres !



Les bagages étaient faits, les worgs prêt à chevaucher et les grunts prêt à tuer. Rien ne pouvait plus arrêter les Clamerages dans leur volonté de prendre leur revanche sur le Clan Croque-Terre.

Les Orcs chevauchèrent pendant une matinée en direction de la forêt qui les séparait du Col de Montagne à franchir pour arriver en terres ogres.

Une fois dans cette forêt, le Clan Clamerage tomba nez à nez avec une troupe d'Ogre magis camouflé dans les arbres avec peu d'habiliter, ce qui permis au Maitre-Lames de découvrir le subterfuge assez rapidement.

Un combat s'en suivi, alliant les coups de hache des Orcs et les boules de feu projeté par les Ogres. Les Magiciens ne tenairent pas longtemps, certain réussissant à s'enfuir dans la cohue du combat. Mais une fois la menace Ogre disparu, une autre approchait rapidement ! Le Feu avait commencé à prendre dans la forêt, effrayant le Sabot-Fourchu qui ne voulait plus avancé !

Le Seigneur de Guerre Rage-Noire prit la décision de scinder le groupe en deux, un qui pourchasserait les fuyard Ogres et l'autre pour faire avancer le Sabot-Fourchu. Le premier groupe rattrapa rapidement les fuyards qui, acculer, ne tenir pas longtemps. Le second, à force de persévérance, réussi à faire charger le Sabot-Fourchu, qui, prit de peur, ne s'arrêta pas et fonça dans la souche d'un imposant arbre.

Entendant le bruit, les deux groupes se réunirent autours de la bête sonnée. Pour la sortir de son coma provisoire, Krigash eu l'idée de faire renifler à la bête un mélange de poivre en grain et d'herbes urticantes. Ce qui eut pour effet de faire éternuer le Sabot-Fourchu qui évacua un flot de morve conséquent sur le Chaman et Voshrak, proche du nez de la bête.
Des géomanciens Ogres se trouvaient plus en amont et commencèrent à projeter des flots de Roche aussi lourde qu'un Worg sur les Orcs ! Ils n'avaient qu'une alternative, charger sur le chemin tortueux de la montagne et prier les ancêtres pour qu'un rocher ne tombe sur eux !

Une fois au sommet, les Orcs, enragé par les blessures infligées, ne firent qu’une bouchée des Ogres.

Une fois que tout était redevenu calme, les Orcs purent s’apercevoir que le sommet de ce col de montagne cachait une magnifique clairière et une vue imprenable sur le territoire ogres. Le Seigneur de Guerre décida de faire halte dans cette clairière avant de reprendre la marche.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brancor Rage-Noire
Seigneur de guerre
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 24/02/2015
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Campagne : Le prix de la Vengeance   Ven 8 Mai - 12:54


Plus Clamerage s'enfonçait au cœur des terres ogres, plus ses escarmouches sur les camps de l'ennemi éparpillés dans le vaste bois se faisaient fréquentes. Et à force de réduire en cendre ces différents camps ... Le clan finit par tomber sur une place forte de son ennemi juré, celui qui avait osé faire des fiers guerriers orcs qu'ils étaient, des esclaves ... Le clan ogre Croque-Terre.

Plus coriaces que les précédentes victimes de la fureur de Clamerage, ces ogres finirent néanmoins par tomber sous les coups de hache acharnés du jeune clan orc mêlé aux sauvages chevaucheurs Chanteguerre. Le chef lui même de cette place forte, accompagné d'un émissaire du clan Rochepoing ne purent résister ou même envisager de s'enfuir ! Tout ce qu'il resta de ce carnage fût un large parchemin, tout droit sorti de la tunique du dit émissaire ... Qui sait ce qu'il pourra révéler ?

Ce qui était certains en tout cas, c'est que les ogres Croque-Terre tentaient de rallier les Rochepoings à leur cause ! Si cela venait à arriver, la campagne de Clamerage pourrait bien s'achever d'ici peu de temps.

Cette idée ne fît que renforcer le chef Rage-Noire dans ses projets de ruine et destruction ... Une modeste arène appartenant au clan Rochepoing fût sa prochaine cible. Ces ogres étaient peu nombreux mais bien plus forts ! Un Ogron solidement armuré qui aurait été capable d'écraser les guerriers Clamerage s'il n'avait pas été aveugle, des gladiateurs ogres avides de gloire et d'honneur ! Chose rare chez ces moins que rien ... Et pour finir, leur chef qui défia le Rage-Noire en duel à mort.

Ils opposèrent une solide résistance au clan orc mais finirent par succomber en gardant pour seul souvenir les cris de guerre de leur ennemi et leur propre sang s'écoulant en abondance de leurs plaies béantes ... Même la reddition des quelques ogres restant après la mort de leur chef face à Brancor ne les épargna pas ! Clamerage était venu pour une seule et unique chose ... Faire couler le sang des ogres ... Et NUL n'y échappa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syrark Roche-Poing
Grunt
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 03/03/2015
Age : 21
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Campagne : Le prix de la Vengeance   Dim 10 Mai - 22:11

Cette race d'idiot s’entre-tue !



Clamerage avant beaucoup marcher, pendant plusieurs jours sans croiser le moindre village Ogre depuis leur dernier affrontement ... En même temps, on ne peut pas dire que les orques sachent où ils allaient. Ils avançaient simplement, dans l'espoir de tomber sur des villages Ogres pour les mettre à sacs.

Une petite semaine avait passé avant que le clan n'arrive à nouveau dans une forêt. Progressant depuis quelques heures dans cette épaisse forêt, les traqueurs du clan sentir une odeur de brûler venant de l'Est. Lorsqu'ils partirent en reconnaissance pour savoir l'origine de cette odeur, ils tombèrent nez à nez avec un camp d'Ogre en cendres, brûler il y'a peut aux vues de la chaleur qui émanait de celui-ci.

Lorsque la troupe d'orcs s'approcha du camp, ils trouvèrent un Ogre à l'agonie, ensanglanter et bruler. Cette masse de gras avoua au Seigneur de Guerre que le massacre qui avait eu lieu était l'oeuvre du clan Rochepoing, qui attaquait en représailles de la mort de leurs émissaires, car les ogres ne savaient pas qu'en réalité, c'était les orques du clan Clamerage et Chanteguerre qui avait pris la vie de leurs émissaires vue qu'aucun Ogre une survie au raid.

Achevant l'Ogre, le clan continua par une fouille du campement Croque-Terre ravager. Les orques trouvèrent une nouvelle lettre écrite dans un dialecte ogre, la deuxième depuis le début de la campagne, les orques avaient tout itéraient a trouvé un Ogre pour leurs traduire, les informations qu'elle contienne peuvent être cruciale.

Par la suite, les Traqueurs remontèrent la piste des Ogres qui avaient propagé ce massacre jusqu'à un escarpement rocheux. Dans cet escarpement était creusée une grotte depuis laquelle émanait des bruits de combat. Les Orcs chargèrent à l'intérieur de celle-ci et y trouvèrent une scène de massacre. Les Ogres du Clan Rochepoing et du Clan Croque-Terre en plein combat, les uns contre les autres, pyromanciens et autre guerrier jouant de leurs masses.


Profitant de la cohue dans la grotte les Orcs décimèrent le peu d'Ogre encore debout. Le combat fut rude, surtout pour le Chaman du clan qui reçut de lourdes blessures lors de l'attaque. Après avoir nettoyé la grotte, le Seigneur de Guerre tomba face à un Ogre bien plus armuré que les autres, un officier à coup sûr. Cette Ogre reconnu le Rage-Noire et évoqua même le nom du père de celui-ci avant de périr sous les coups des Orcs.

Les Flammes commençant à prendre du terrain, les Orcs sortirent rapidement de la caverne avant de monter leurs campement contre la montagne afin d'y pensé leurs plaie et savouré un bon repas ... Surement l'un des derniers si les Orcs ne partaient pas chercher des vivres car la caravane commençait à se vidé et les réserves d'eau et de nourritures s'amenuisaient grandement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krigash Pierre-Ardente
Haut-chaman
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 08/03/2015

MessageSujet: Re: Campagne : Le prix de la Vengeance   Jeu 14 Mai - 12:49

Obstination ou stupidité?




Les orcs avancaient toujours plus avant dans les terres des Ogres, faisant tomber les têtes et couler le sang. Durant ses derniers raids sur les possessions des Ogres, le Clan Clamerage s'était rendu compte que les Clan Croque-Terre et Rochepoing communiquaient entre eux par des lettres cachetées. Deux lettres furent ainsi retrouvés dans les décombre d'un village et sur le corps d'un messager. Malheureusement, nul ne savait déchiffrer la langue des Ogres. Et s'il était possible que les Clans s'allient a nouveau, ou qu'une quelconque information soit utile, Clamerage ne pouvait se permettre de rester dans l'ignorance.

Dénichant un camp Ogre a quelques dizaines de lieux au nord, Clamerage se mit en route sous le couvert du crépuscule tombant sur les montagnes de nagrand. Là, en bordure d'une forêt, se trouvait une vingtaine de ces gros tas, beuglant comme à l'heure habitude, les rendait très facile a localiser. Mais cette fois, il semblerait que leur hurlement soit justifié: Dans un recoin de leur camp, se trouvait une vaste Cage a Sanglier, dont la porte avait cédée! Leur "maître" tentaient tant bien que mal de les remettre dans leur enclot a grands renfort de cries et de coup de fouets. Totalement absorbés par leur tâche, ils en oubliaient tout le reste, et même un Gronn aurait pu approcher sans se faire remarquer.

D'un autre côté, au centre du camp, un grand feu de camp avait été dressé. Un Ogre au ventre abondant, richement vétus d'une tunique de soie, et aux nombreuses bagues ornants ses doigts, se tenait tout proche. Plasmodiant des paroles et faisant jaillir les flammes de ses mains pour renforcer le brasier, accumulant toujours plus de puissance magique dans ce dernier. Pour une raison inconnu, l'ogre semblait très absorbé par sa tâche... mais l'esprit du feu n'appréciait guère, et le chaman Krigash le ressentait. Il était possible d'en tirer partit... mais il était également possible de profiter de la confusion des Ogre avec leur sanglier pour répandre le chaos dans leur camp.

Le Sorcier-Ogre était la seul raison de leur venus ici, et les Orcs ne devaient a aucun prit, le tuer avant qu'il n'ai pu déchiffrer les précieuses lettres. Sur les ordres de leur Chef, les Grunts du clan Clamerage chargèrent aussi silencieusement que possible vers le sorcier. Ce dernier n'était pas sans défense, entouré de quelques Ogres armés de haches et de gourdins. L'attaque surprise de Clamerage échoua lamentablement, et ce fût le chaos. Le sorcier Ogre parvint a s'enfuir, et le clan du faire face à un nombre d'adversaire suppérieur en nombre! Le combat aurait pu être remporté par les Orcs, mais leur seul et unique but était la capture du sorcier! Rompant les rangs et profitant du chaos provoqué par la libération des sanglier, chargeant sans distinctions les Ogres devant eux, les Orcs se frayèrent un chemin a travers la mélée!

Retrouvant bien vite la trace du Sorcier-Ogre, Clamerage s'en saisit au moment ou il pensait trouver refuge dans la forêt. Ce dernier ne semblait pas décidé a parler, même alors qu'il se faisait attacher, et immobiliser au sol. Néanmoins, sous les coups de points et les injures, il finit par céder. Il traduisit, à contre-coeur les deux lettres, et leur contenus: La 1er lettre parlait des divers positions du clan Croque-Terre. Ainsi, Clamerage saurait désormais ou frapper, plutôt que d'avancer en aveugle! La 2eme lettre, quand a elle, parlait d'une caravane d'ogre, contenant de la nourriture et un chargement d'esclave. C'en était plus qu'il n'en fallait, et aprés avoir "relaché" son prisonnier, Clamerage s'en fût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krigash Pierre-Ardente
Haut-chaman
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 08/03/2015

MessageSujet: Re: Campagne : Le prix de la Vengeance   Lun 18 Mai - 18:16

Une déferlante de rage et de fer


Le clan Clamerage avançait toujours plus loin dans les terres des ogres, laissant une marée de sang dans son sillage et faisant tomber les têtes ogres par dizaines. Les Orcs s'étaient couvert de gloire ces dernières semaines, rasant les camps de leur ennemis les un après les autres et ne laissant que la ruine et la mort derrière eux. Très bientôt, leur ennemis, le seigneur Ogre du Clan Croque-Terre, serait a genoux implorant pitié! Mais pour l'instant, un long chemin séparait les Orcs de leur proie: une chaîne de montagne s'élevant vers les cieux, semblant impossible a franchir.

Les Orcs commençaient a ruminer leur frustration, à l'idée de devoir se contenter d'aussi maigre prises pour renoncer a leur campagne guerrière. S'arrêter aussi prêt de leur ennemis serait intolérable, et nul doute que ces féroce guerriers auraient laissés éclater leur rage sur leur frêres d'armes Chanteguerre ou sur eux même, dans de fratricides combat. La légendaire colére des Orcs n'est jamais aussi vrai qu'au sein d'un Clan ne vivant que pour la guerre, Mais les ancêtres en décidèrent autrement, semblait-il: Le destin voulut qu'un messager ogre tombe entre les mains des Orcs, portant sur lui les dernières nouvelles des clans Ogres. Mais surtout, son message parlait d'un ancien souterrain permettant de gagner du temps pour franchir l'imposante montagne.

Le souterrain à flanc de montagne, n'était qu'à quelques lieux à l'est. Suffisamment large pour laisser passer 2 Orcs côtes à côtes, forçant les Clamerage accompagnés d'une vingtaine de leur alliés Chanteguerre, à avancer en double colonne, leur précieux Sabot-fourchus derrière eux. Le souterrain obscur s'enfonçait toujours plus profondément dans la montagne, rendant les Orcs nerveux. Fort heureusement, la présence d'une colonie de vers de roche agressifs, permit aux Grunts de faire retomber la tension en réduisant leur corps en morceaux. La traversée dans l'obscurité se poursuivit sans plus d'incident durant de longs moments...

Enfin, la lueur du jour perça l'obscurité. La sortie du tunnel apparaissait au loin, mais quelque chose se fit entendre... Des voix lointaines, profondes et gutturales: Des Ogres! Dans un cries de furieux, le Seigneur de guerre lança l'assaut! Peut importe combien d'ennemis les attendaient, ils ne sauraient résister a une attaque surprise des chevaucheurs de Worgs! Les orcs sortirent du tunnel abreuvant leur haches de sang... Trois ogres a peine... des éclaireurs! Mais alors que le dernier d'entre eux succombait a la morsure de l'acier, il fit résonner un puissant cor de guerre, dont l'écho se répercuta sur les montagnes.




Un autre cor de guerre, à la sonorité semblable, résonna au loin. La rumeur d'une vaste troupe en marche se faisait d'hors et déjà entendre, et au loin un vaste nuage de poussière était apparu. Cachant le nombre de leur ennemis, les Orcs ignoraient ce qu'ils allaient devoir affronter, sans aucun doute d'autre Ogres mais cette fois ils seraient nombreux. Cachés au milieu de la poussière, portée par le vent, il était impossible de savoir combien d'entre eux étaient en marche... Dix? Vingt? Plus encore? Impatient à l'idée de livrer un vrai combat, les Clamerage et les Chanteguerres hurlèrent de concert un cries de défis, à l'encontre de leur ennemis!

Et tandis que les rangs des Ogres s'étaient finalement stoppés, et que le nuage de poussière se dissipait peu a peu, la stupeur gagna les rangs des Grunts. Ce n'était pas une simple troupe, mais une véritable armée qui était venus a leur rencontre, aux soldats bien différents des brutes sans cervelles d'alors. Disciplinés et équipés pour la guerre... les rangs des légionnaires Goriens leur faisaient face! Suppérieur en nombre et prêt au combat, la demi-centaine d'Ogre formait un rempart unis. Et tandis que les Orcs brandissaient leur hache et se préparaient au combat, qui scellerais la mort de nombre d'entre eux, le plus grand des Ogres dominant de loin ses semblables, rompit les rangs. Se tenant seul devant son armée, provocateur, il hurla: "Vous êtes allés bien assez loin, Orcs! C'est ici que nous vous stopperons! Vos têtes feront de magnifiques trophés!"

Brandissant sa hache, dans un puissant hurlement, le Seigneur de guerre Rage-noire lança l'assaut! Dans une marée de fer et de rage, les Chanteguerres et les Clamerages chargèrent! A dos de Worg, chevauchant vers la mort, ils firent face à leur ennemis; les bêtes bavaient, les Orcs exhultaient... le Choc inévitable des deux armées n'était plus qu'une question de seconde... et le piège se referma sur les Ogres! Dans un mouvement coordonnés, sur un hurlement du Rage-noire, les chevaucheurs s'écartèrent! Libérant le passage, les Worgs furent brusquement dépassés par une masse de muscle et de fourrure... la bête de somme auquel personne ne prettait attention, le sabot-fourchus, vint se fracasser avec violence sur les rangs coordonnés des Ogres Goriens, totalement stupéfaits!

Les ogres furent percutés, projetés au sol, leur précieuse discipline venait de voler en éclat! Ce qui était une troupe organisée n'était plus qu'un désordre sans nom, au milieu des ogres piétinés et de ceux s'acharnant sur la bête... C'est a ce moment qu'un nouveau choc vint ébranler la suppériorité numérique des Ogres. Dans le sillage de la bête, les Orcs vinrent se fracasser sur leur ennemis, frappant avec toute la rage dont ils étaient capable! Les boucliers volèrent en éclat, les lances transpercèrent le corps des orcs, les haches firent voler les tête, les loups arrachèrent la chair ogre... Un carnage d'une rare intensité teinta de rouge la pierre, et emplit le ciel de charognards affamés.

Bientôt, les cadavres des Ogres éventrés jonchaient le sol, aux côtés de chanteguerres, privés de la moitié des leurs effectifs. Ces guerriers avaient trouvés une mort glorieuse, mais au milieu des râles des mourrant, et des bruits que font les haches achevant les derniers ogres... le Rage-Noire approcha du cadavre de leur chef. Crachant du sang, et sentant la vie le quitter, il ne lui restait plus longtemps a vivre. Dans un dernier râle il maudit les Orcs, et leur chef... leur jetant sa malediction, et son défis... Ils savaient tuer, mais en seraient-ils encore capable dans l'arêne, l'endroit ou les champions des Ogres démontrent leur force depuis des temps immémoriaux?!

Au centre du canyon rocheux, elle se tenait, joyaux des Ogre Croque-Terre. L'Arêne de pierre et de sable n'attendait plus que les Orcs. Les ogres étaient venus en masse, remplissant les gradins a l'extrême, impatient a l'idée de voir couler le sang! Leur seigneur, un ogre au ventre gras, et aux richesses apparentes trônait du haut de son estrade, prononçant ses mots plein d'arrogances. Les bêtes de guerres et les champions des Ogres mugissaient depuis leur cages, emplissant l'êre de combat du massacre a venir. Le chemin était clair pour les Orcs, loin d'être rassasié du sang des Ogres! Tandis que les Chanteguerres partaient en quête d'un nouveau combat, les Grunts du clan Clamerage pénétrèrent dans l'arêne, posant le pied sur le sable brulant.




La ou les ogres ne voyaient que la stupidité de leur adversaire, venant se jeter dans la gueule du loup... Les orcs y voyaient une occasion unique de les faire s'étouffer avec leur arrogance! Piégés au coeur de l'arêne, hués par les Ogres plein de haines... et les rugissements des bêtes enfermées dans leur cages... l'ambiance était exaltée! Les une aprés les autres, les bêtes sauvages furent lachés sur les Orcs! Les crocs d'un Raptor pénétrérent la chair de l'un des Grunts, avant qu'il ne le fasse taire cette bête à tout jamais. Les Gronnlins jumeaux fondirent sur les Clamerage, frappant et beuglant de concert, brisant les os et labourant le sol de leur lourde pattes... avant que leur tête ne viennent joncher le sol a leur tours. Le seigneur ogre, impatient par ces combats ne lui donnant satisfaction en vint à hurler a ses gardes:"LACHEZ LA BÊTE! DONNEZ MOI UN SPECTACLE DIGNE DE CE NOM!"

Dans un claquement de fouet, et le bruit métallique d'une grille s'ouvrant lentement, une ombre apparut sur le sable... l'ombre d'une créature gigantesque. A pas lourd et lent, la créature avançait, son grand oeil unique fixant les petits orcs avec avidité. Sortant au grand jour, dévoilant son corps parcouru de cicatrice... l'Ogron se tenait la, une masse taillée dans la pierre de 5 mêtre de long, entre ses mains! La bête monstrueuse s'avança, balayant le sol de ses immenses pieds, répandant une trainée de poussière derrière lui. Enfin, dans un hurlement titanesque, la bête chargea et le combat commença. La créature était haute comme 3 ogres, ses poings étaient tel des boulets de canons. Sa masse briserait en deux le premier orc qu'elle parviendrait a toucher... Enfin un adversaire digne de Clamerage!

Grande fut la bataille et redoutable fût la bête, mais à la fin, les Orcs terrassèrent leur ennemis! Les os brisés pour certain, mais couvert de son sang, la bête gisait au sol, morte. Le silence s'était fait dans les gradins de l'arêne, et même le Seigneur ogre, d'ordinaire si bavard en était réduit a la stupéfaction. Un long silence... puis la terreur, les cries de frayeur, tandis que les Orcs se jetaient sur les spectateurs, faisant couler encore et toujours le sang des Ogres! Les fuyards se bousculaient sur les hauteurs, se précipitant jusqu'à la sortie et priant pour éviter la rage des Orcs! Sans aucune considérations pour leur semblable, qu'ils faisaient chuter lourdement au sol, dans le sable de l'arêne, ou il devenaient des proies encore plus facile!

Le seigneur Ogre lui-même fut précipité a bas de son trône, dans la cohue générale, chutant à terre, toujours incapable de parler... tandis que le Rage-noire marchait lourdement vers lui, sa hache dans sa main droite encore noyée dans le sang de l'Ogron. Une dernière supplique, une dernière imploration de sa part... renonçant a toute dignité pour avoir le droit de vivre un peu plus, il était prêt a toutes les bassesses. Sans un mot, le Seigneur de Guerre abbatit sa hache sur son cou... décapitant son ennemis. Au milieu du chaos qu'était devenu l'arêne des Ogres Croque-Terre, il était clair que les Chanteguerres n'étaient pas en reste: de l'autre côté des murs les cries d'horreur des fuyards ayant échappés a Clamerage, témoigniaient du sort qui leur étaient réservés. Les Orcs Chanteguerre et Clamerage avaient frappés profondément dans le territoire des Ogres. Les jours du clan Croque-terre étaient désormais comptés!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krigash Pierre-Ardente
Haut-chaman
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 08/03/2015

MessageSujet: Re: Campagne : Le prix de la Vengeance   Mer 27 Mai - 18:27



L'heure était enfin venue! Le dernier bastion du Clan Croque-terre se dressait devant les orcs, niché au creux d'un profond canyon, et a flanc de montagne. Pris entre le marteau et l'enclume, toute fuite serait impossible pour les ogres survivants, et les Orcs comptaient bien en tirer un avantage décisif. Désormais, nul résistance ne venait entraver la route de Clamerage, nul ennemis pour faire obstacle, rien ni personne ne pourrait empêcher la fin funeste des ogres Croque-terre. Leur destin était scellé: la mort pour tous. Montés sur leur worgs, les Grunts attendaient impatiemment que l'ordre soit donner pour déferler sur le village, pour massacrer jusqu'au dernier de leur ennemis. De là ou ils se trouvaient, deux tours de guet étaient visibles, seul rempart apparent des Croque-terres contre un raid qui leur serait meurtrier. Derrières elles, les silhouettes de bâtiment imposant et grossièrement façonnés se dressaient. S'apparentant plus a des rochers géants a l'intérieur desquels auraient été creusés de vaste trous faisant office d'habitation, le manque d'intelligence des ogres les renvoyaient plus au niveau des Troggs que d'être civilisés.

Les grunts ruminaient leur impatience, ne parvenant guère a contenir leur soif de sang. Réprimandant leur frère d'armes pour la moindre erreur ou assénant un solide coup a leur monture en cas de grognement trop fort... Tout ceci  à mesure que les minutes se muaient en heure, et que le déclin du soleil dans le ciel assombrissait peu à peu le jour. Il est connu que la patience n'est pas le point fort des Orcs, en particulier de ceux ne vivant que pour la guerre, mais cette fois ci, ces guerriers devraient s'y plier jusqu'à ce que l'heure de faire couler le sang soit venu. Finalement après des heures d'attentes, le Rage-noire, monté sur un Worg bien plus gros et bestial que ses semblables, parla enfin. Un bref discours rude et sévère mais néanmoins exalté fut adressé aux Grunts, parlant de la gloire attendant le clan, désormais à portée de main; de la vengeance qui, enfin, serait prise et savourée dans un bain de sang... Du seigneur des ogres, qui ne verrait pas le jour se lever, avec ses semblables. Du nom de Croque-Terre qui serait bientôt oublié de tous, et des derniers vestiges de ce Clan qui disparaitraient bientôt de la surface de Draenor.

Les grunts de Clamerage et les survivants Chanteguerre se séparèrent en deux groupes, pour attaquer en deux endroit simultanément, afin de submerger une éventuelle résistance que le seigneur ogre aurait dressée. Syrark Roche-poing, le championg récemment déchut de Clamerage, fut chargé de lancer l'assaut sur le flanc droit à la tête des Chanteguerres tandis que Clamerage chargerait de face, directement aux portes du camp ogre. Les orcs rugirent, les worgs grondèrent, les cries de guerres rompirent le silence alors même que la dernière bataille débutait. Ce combat marquerait la fin de la guerre avec les ogres du clan Croque-terre, et leur destruction. Et que les ancêtres en soient témoins, nul ne devrait survivre en cette soirée funeste! La charge fut lancée, les worgs avide de sang tout comme leur maître s'élancaient avec impatience sur leurs ennemis. Les orcs étaient déterminés a briser une fois pour toute les Croque-terre, et peut importe le nombre d'ogres armés, ils ne sauraient résister... Mais qui aurait pensé qu'une résistance a peine digne de quelques grunts les attendraient aux portes du camp? Clamerage aurait-il sous-estimé son adversaire? Ce n'était pas impossible... Les orcs avaient d'hors et déja écrasés la principale force armée du Seigneur-ogre, et bien que des survivant leur aient échappés, il n'en restait surement pas assez pour un réel affrontement.




Les ogres étaient submergés de toutes part, ils n'étaient pas prêt a un assaut de leur ennemis, et peu d'entre eux étaient des guerriers. 5 ogres pour protéger le camp, et pas un de plus... Ce ne serait pas suffisant pour étancher la soif de sang des grunts! Leur cadavre recouvrirent le sol rapidement, pour dévoiler ce qui attendait les orcs: des vieillard, des femmes et des enfants apeurés et incapable de se battre, fuyant ou ils le pouvaient et se réfugiant dans les moindre recoins obscur de leur habitations. "BRULEZ TOUT! QU'IL NE RESTE RIEN DE CET ENDROIT!" L'ordre du Rage-noire rompit le silence tandis que les Grunt tachaient de ne pas prêter attention aux fuyard, et de contenir leur rage... le meurtre de femmes et d'enfants n'était pas ce qu'ils étaient venus chercher ici.

...

Que les corbeaux apaisent leur faim sur les corps des morts, que les guerriers étanchent leur soif de sang par la mort de leur ennemis. C'est ainsi que l'ont pourrait résumer ce qu'il advint aux orcs et aux ogres. Le Seigneur des ogres était plus fort que le Rage-noire ne l'avait suspectés. Ce puissant chaman avait déchainé la fureur de la terre sur les Chanteguerres, partit en avant. Clamerage découvrit leur corps brisés, broyés, tordus dans des positions bizarres, et a moitié ensevelis sous la terres. Et tandis que les Grunt se questionnaient, et ne parvenaient pas a comprendre quel fléau s'était abbatut sur leur frêres d'armes, le cries de souffrance d'un des leurs résonna dans le canyon, son écho se répercutant dans les montagnes...  Sur les hauteurs du village, le seigneur des ogres, flanqués de deux de ses acolytes observant les grunts de Clamerages, gravissant rapidement le chemin les séparant des hauteurs. De sa voix profonde, et emplit de haine, ce dernier mugit: "Vous avez détruit mon royaume, pièce par pièce. Vous avez massacrés mes lieutenants, un par un comme des pourceaux... Quelle audace! Quelle insolence! Je suis un SEIGNEUR des ogres! Le sang de l'empire Gorien coule dans mes veines, misérables! Je vous ai donné une chance, et vous m'avez crachés au visage... Voyez, à présent, le destin qui vous attends!" Sur un geste du seigneur ogre, ses deux gardes, deux ogres-magie, s'avancèrent a la lumière du jour. Sortant de l'ombre de la montagne, ses deux mastodontes tenaient quelque chose entre les mains... Une forme humanoïde, un orc!

Syrark Roche-poing, l'ancien champion de Clamerage se tenait là, à la merci des ogres. Son corps écarté douloureusement, le sang s'écoulant de ses articulations rougies, ses bras et ses jambes reliés par deux chaînes tirées dans des directions opposées. Les ogres le torturaient, brisant son corps, et réduisant ses muscles en lambeaux. L'orc était soumis a un supplice assez grand pour arracher de sa gorge un cries de douleur. De sa vie, jamais cet orc n'avait gémit, ou exprimé sa souffrance, maintenant entre les mains de ses bourreaux, son honneur et sa fierté venaient d'être brisés... Le seigneur ogre observait ce spectacle dont il faisait "profiter" les orcs, en contrebas. Et tandis que Clamerage, le Rage-noire en tête, gravissait le chemin jusqu'au seigneur ogre, n'étant maintenant plus qu'à quelques dizaines de mêtres... Ce dernier donna un ordre bref. Les ogres saisirent les chaînes à deux mains, ancrèrent leur pied dans le sol, et tirèrent les membres de l'orc de toutes leur forces. Poussant un dernier hurlement de souffrance Syrark ressentit chaque muscle de son corps céder, chaque os se faire briser, chaque membre se faire arracher, tandis son corps était écartelé une charogne. Ses trippes se déversèrent au sol, sa gueule vomissait du sang, ses yeux sortant de leur orbites... il gisait au sol, comme une poupée brisée par une petite fille, son corps broyé, séparé en deux morceaux sanglants depuis le ventre."VOYEZ LE SORT QUE JE RESERVES AUX CHIENS QUI PENSENT POUVOIR ME DEFIER!" Hurlait le seigneur ogre, le regard fou, et un sourire sadique sur le visage. "Agenouillez vous devant moi, ou vous connaîtrez le même sort!"




Le seigneur ogre pensait briser le moral de ses ennemis... mais la mise à mort de leur frère d'arme n'avait fait que déchainer leur fureur et leur haine! Les Orcs ne pensaient plus, ils ne réfléchissaient plus... devenant a chaque seconde plus proche des bêtes enragées que des guerriers, ils n'aspiraient plus qu'a réduire en morceaux informes l'ogre arrogants, pour lui faire payer tout ce qu'il leur avait fait! Les souvenirs des chaînes, des arènes, resurgissants au plus fort de leur rage... Il chancelait, la peur commençant à prendre corps en lui alors que les Orcs n'étaient plus qu'à quelques métres, tel des bêtes enragées! Les deux gardes s'interposèrent entre les Orcs et leur maîtres, mais cela ne fit aucune différence. Ils furent massacrés avec violence, leur mort fut rapide... Il n'en serait pas de même du Seigneur du clan Croque-Terre. Pourtant, le sacrifice des deux gardes Goriens, les deniers encore en vie, avait permis a ce lâche de fuir sur quelques dizaines de mêtres, fuyant jusqu'à la montagne au pied de laquelle son bastion était niché. Les orcs le rattrapèrent, mais pas assez vite pour l'empêcher de poser le pied sur le seuil d'une grotte, à l'embouchure impressionnante portant loin dans l'obscurité rocheuse.

Et alors que le plus rapide des Grunts était sur le point d'abattre sa hache sur le seigneur des ogres, et que sa vie était sur le point de s'achever, un roc fut projeté hors de la grotte avec violence sur l'orc, en lui brisant plusieurs crocs, le jetant a terre! Des élémentaires, innombrables esprit de la roche, se déversaient de la montagne tel un barrage qui aurait cédé relachant un ras de marée! Les Orcs contemplaient ainsi, sortant de l'entrée de la grotte les être de roche, toujours plus nombreux et hostiles aux peaux-vertes, et le seigneur Ogre qui y voyait son salut! "TA TÊTE M'APPARTIENT, CHIEN!" A ces mots, le Rage-noire abattit sa hache sur le premier élémentaire, se frayant un chemin a travers les être rocheux, de même que ses grunts, déterminés a venger la mort de leur frêre d'arme! Un brutal affrontement opposait à présent les élémentaires et les Orcs, qui parviendraient difficilement a l'emporter, leur ennemis surgissant toujours plus nombreux des entrailles de la terre! Le combat s'éternisant, et les élémentaires comme les orcs ne semblant pas décidés à lacher prises, le Seigneur ogre, qui depuis quelques minutes se tenait bien à l'abris derrière ses nouveaux alliés déclara: "Si vous ne voulez pas plier, alors vous serez BRISES!"

Dressant le poing vers le ciel, le seigneur ogre tenait entre ses doigts une pierre noire comme le charbon et aussi luisante que le verre. Une pierre a l'aura inhabituelle d'un minerais inconnu des Orcs. La pierre commençait à s'effriter, mais alors que l'ogre exercait une pression sur la pierre noire, celle-ci se fissura et se brisa dans sa poigne, éclatant en de multiples morceaux a peine plus grand que des grains de sable... Une ombre surgit alors de la grotte, massive, et puissante, bien plus grande qu'un Ogron, et plus lourde. Le seigneur ogre, un sourire satisfait sur les lèvres se retournait vers son nouvel allié... Un élémentaire de taille massive, de prêt d'une dizaine de mêtre de haut. "A présent, subissez la puissance d'une FUREUR DE LA TERRE!" beuglait t-il, aux pieds du colosse gigantesque! La vue du seigneur des ogres se troubla, alors qu'il sentit une vive douleur, avant de s'effondrer au sol... la hache du Rage-noire plantée dans son cou, le décapitant. "Non. Subit la fureur de CLAMERAGE!" Le seigneur de guerre des Orcs saisit son tribut de guerre, sa tête, bien trop orgueilleux pour quitter cet endroit sans trophée! Mais en redressant la tête et contemplant ce nouvel ennemis... le Rage-noire compris que cette bataille était perdu d'avance! La fureur de la terre, accompagnée de son armée s'était mise en marche, commençant a détruire tout sur son passage, dans le camp des ogres! Les orcs n'avaient plus le choix désormais: il fallait fuir ou périr!

Rejoignant leurs Worgs en bordure du camp des ogres, subissant esprit des rocs et des pierres, les Grunts parvinrent de justesse a fuir, laissant derrière eux cet endroit voué a devenir la proie d'un puissant esprit de pierre! Et tandis que les que Clamerage s'éloignait du dernier bastion Croque-terre, désormais privé de ses occupants, un vacarme semblable a une avalanche se fit entendre... les batiments, les tour de guets et le domaine du seigneur ogre tombèrent en morceaux, brisés par la colère de la terre, engloutissant dans ses entrailles ce qui se dressait sur son chemin! Le nouveau domaine de la fureur de la terre se tenait désormais en lieux et place de la dernière demeure d'un ennemis dont le nom serait bientôt oublié. Rentrant a dos de leur worgs jusqu'à leur camp, les Orcs étaient satisfait. Même s'ils avaient été forcés de fuir face à ce nouvel ennemis, ce dernier ne les concernait pas, et ils ne retourneraient pas sur son domaine. En revanche, le Clan Croque-terre était tombé! Le dernier des ogres avait péris, et la tête de leur Seigneur tronait désormais a la ceinture du Rage-noire! Aprés des mois d'attente, et d'humilations, Clamerage avait laissé parler sa fureur, et les anciens geôliers n'étaient plus que des cadavres dévorés par les charognards! SANG ET HONNEUR POUR LE CLAN CLAMERAGE!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campagne : Le prix de la Vengeance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campagne : Le prix de la Vengeance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne Mordheim 2010 / Les Mise a prix, Les Défis, Les Supplément, Etc…
» La campagne de l'été : la couronne du destin...
» Blau Fluss, atterrissage en campagne près de Frankfurt.
» Grand Prix Lyon 2010
» Campagne D&D 3.5 Nouvelle Année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Antre des Grunts :: Rapports de Guerre-
Sauter vers: